Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier soir j'ai regardé la retransmission sur France 2 du concert d'Indochine au Palais des sports enregistré le samedi 27 Juin 2014.

Indochine est le dernier groupe français dont la carrière a traversé les décennies et les modes. 

"Indochine ça ne s'explique pas, c'est mythique !" lance une spectatrice.

 

 

Souvenirs

J'ai connu Nicola Sirkis lors d'une longue interview, à la sortie de leur tout premier disque. Il y a bien longtemps. J'ai passé je ne sais pas combien de temps en sa compagnie et je l'avais trouvé très intéressant dans ses propos. Et les textes de ses chansons étaient très prenants.

J'ai cherché et je n'ai pas trouvé de trace sur le web de cette émission. Probablement vers 1981 ou 1982.  C'était l'une des premières, émissions qui ait parlé d'Indochine... 

Iil était encore très, très jeune. Il ressemblait tout à fait à cette photo.

 

Et dire qu'il a 55 ans aujourd'hui ! 

 

C'était l'une des premières émissions qui ait parlé d'Indochine... et je  dois en profiter pour rendre hommage à Alain Weber, c'est lui le premier qui s'est intéressé aux albums d'Indochine, a proposé cette émission à France Culture et qui m'a lancé à ses côtés dans cette émission. On a travaillé de nombreuses années ensemble. Il m'a non seulement fait découvrir "Indochine" mais aussi tellement d'autres artistes qui n'étaient pas célèbres.  

Alain Weber était à l'époque producteur de radio, et manager du groupe "Les Musiciens du Nil". Il a produit de 1978 à 1992 des émissions sur les "musiques du monde" pour France Culture, et France Inter. Mais il s'intéressait également à de nombreux autre styles de musiques. 

Créateur du label Buda Music, chargé de programmation au Musée du Quai Branly depuis 2004, programmateur au  festival de musique sacrées de Fès, directeur artistique du festival Les Orientales à Saint-Florent le Vieil (49), programmateur des "Musiques du monde" à la Cité de la Musique. Voilà !

 

Revenons à "Indochine" 

Indochine est un groupe de rock français formé en 1981 exactement le 10 mai 1981 par deux amis Nicola Sirkis et Dominique Nicolas. S'y sont joints un autre ami, Dimitri Bodianskiqu'il avait rencontré via une annonce parue dans le magazine Rock n' Folk. Puis Stéphane Sirkis, le frère jumeau de Nicola s'est joint au groupe (à la guitare).

 

Leur concert au "Rose Bonbon" à Paris leur permet de signer un premier contrat de disque en novembre 1981.

"L'Aventurier" (1982) est le premier album du groupe, et c'est un véritable succès auprès de la jeunesse et de la presse.

 

Le groupe rencontre un important succès dans les années 1980, puis dans les années 2000 et encore aujourd'hui, en France mais aussi dans le reste de l’Europe, au Pérou et dans la Francophonie, avec des titres comme "L’Aventurier", "3ème sexe" ou "Canary Bay".

Dans les années 1990, Indochine est délaissé par la presse qui considère le groupe comme démodé. 
C'est en 2002 qu'il retrouve le succès avec la sortie de l'album "Paradize".alors qu'il est le seul membre restant de la formation initiale. Son frère jumeau, Stéphane Sirkis, le guitariste d'Indochine est décédé en 1999. 

Il y avait cette chanson "J'ai demandé à la lune" que j'aime beaucoup.

 

Indochine n'est pas un groupe léger. Les paroles sont très virulentes.
Nicola Sirkis s'est  investi dans diverses actions politiques et plusieurs associations.

Indochine a reçu une Victoire d'Honneur lors des Victoires de la musique le 9 février 2011.

Indochine aurait vendu plus de dix millions de disques.

 

Le concert du Stade de France

Deux concerts consécutifs les 27 et 28 juin.  Des billets moitié moins chers (entre 40 et 70 euros) que ceux pour le concert des Rolling Stones.

"A l'occasion du concert donné par le  groupe Indochine au Stade de France les 27 et 28 juin 2014, la caméra de Jérôme Revon a capté les meilleurs moments de cet événement. Une interview du chanteur Nicola Sirkis et de son groupe et des images tournées dans les coulisses donnent un aperçu des préparatifs de cette machinerie gigantesque. L'attente fébrile avant la montée sur scène et les réactions des fans alternent avec une sélection des meilleurs moments du concert."

60 000 spectateurs venus voir Indochine au Stade de France, vendredi 27 juin. Un public aussi inter-générationnel : des quinquagénaires qui accompagnent le groupe depuis ses débuts en 1981, des adolescents et même des familles entières avec des enfants aux joues maquillées avec les croix qui servent à Indochine de symbole.

Le groupe a choisi de faire son entrée non sur la scène, mais au milieu des spectateurs,    par l’entrée des joueurs donnant directement sur la pelouse du stade.

 

 

La photo de Christine Boutin en grand apparaît sur les écrans géants et la sono crache ses propos sur les homosexuels. La photo reste affichée pendant de longues secondes avant que le groupe ne joue sa chanson «College boy», qui parle du harcèlement en milieu scolaire. A l'époque de la sortie du titre, le CSA avait censuré le clip de la chanson réalisé par Xavier Dolan, montrant un collégien lynché par ses camarades.


Huées des 60.000 personnes du public pendant de longues secondes. L’image de Christine Boutin finit par éclater en plusieurs morceaux, avant que ne commence la chanson.

Le compte-rendu du concert par Le Monde avec + de vidéos : ICI

 

Après près de 3 heures de concert sous une lourde averse, un final bluffant sous des jeux de lumière, de la pyrotechnie, des confettis :

 

Le lien vers le replay, le temps quil restera en ligne  http://www.france2.fr/emissions/indochine/videos/105388420?onglet=tous

 

Et dire que le concert a eu lieu le jour de mon anniversaire et que Nicola Sirkis est du signe du Cancer comme moi !  J'aurais voulu y être, j'adore ce groupe.

 

INDOCHINE AU STADE DE FRANCE - J'aurais voulu y être
Tag(s) : #MUSICIENS D'AILLEURS