Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Boeing 777 de la Malaysia Airlines transportant 298 personnes, le vol MH17, s'est écrasé aujourd'hui jeudi 17 juillet dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, une zone ravagée par la guerre civile. Il n'y a aucun survivant parmi les 298 personnes (dont 15 membres d'équipage) à bord. 

Il effectuait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur. Il avait quitté Amsterdam à 12 heures 15 locales et a disparu des écrans radar à 15 heures 15, heure d’Amsterdam. Il se trouvait alors à une cinquantaine de kilomètres de la frontière russe.

Une centaine des passagers, dont des éminents spécialistes, était en route pour la conférence mondiale sur le sida, qui démarre ce week-end à Melbourne.

L'un des passagers a posté cette vidéo sur Instagram dans les minutes précédant le décollage. On y voit les passagers ranger leurs bagages, tandis que le pilote fait une annonce les invitant à éteindre leurs téléphone portable.

Des experts américains avancent le tir d'un missile pour expliquer le crash de l'avion qui volait à 10 000 mètres d'altitude. L'hypothèse du missile a été confirmée.

Anton Gerachtchenko, conseiller du ministère ukrainien de l’Intérieur, a très vite déclaré que l’appareil avait été abattu par un missile Buk, de fabrication russe alors qu’il se trouvait à 10.000 mètres d’altitude. Ce crash aérien est le troisième depuis le début de la semaine à se produire dans cette région. Un Antonov 26, un appareil de transport militaire, a été abattu lundi, mercredi un Sukhoï 25. Mais ces deux avions volaient à une moindre altitude que le Boeing 777.

En début de soirée, il était encore très difficile de savoir s’il s’agissait d’une erreur de tir ou d’une intention délibérée d’abattre un appareil civil.

Ça fout les pétoches un truc comme ça. Ils n'ont vraiment pas de bol la Malysia (que j'ai déjà prise une fois, sans problème) avec déjà le crash du vol MH370 disparu le 8 mars et jamais retrouvé. Et là c'est pas une histoire de mécanique ou de pilotage ! C'est une histoire de guerre. Ça peut arriver à n'importe quel avion. Quand on pense que l'espace aérien traversé par l'appareil n'était sujet à aucune restriction internationale !

Quand les villageois ont entendu une première explosion, l’avion était encore en l’air, mais déjà en train de se désintégrer. Complètement désintégré au sol, des débris ont même été retrouvés dans un village à dix kilomètres. Un réacteur, un train d’atterrissage et un gros morceau de fuselage sont tombés dans le champ  d'un habitant, juste en face de sa ferme. 

Les premiers secours sont arrivés une vingtaine de minutes après l’accident, mais sans espoir de retrouver des survivants. Deux lances à incendie s’étirent inutilement dans le champ, témoignant de l’impuissance des pompiers locaux face à l’ampleur de la catastrophe.

La nuit tombe. Pas de groupe électrogène. Pas d’éclairage. Les pompiers s’éclairent aux phares de leur camion. 

Kiev et séparatistes pro-russes s'accusent mutuellement, Vladimir Poutine pointe également l'Ukraine. Les Russes comme les Ukrainiens disposent de missiles Buk. Avec ça !!!! La boîte noire a été retrouvée... par les Russes !!!!

A préciser : c'était également, comme ça arrive souvent, un vol opéré indirectement par Air France KLM en code share avec Malaysian Airlines.

Témoignage d'un pilote français :

«Je fais tout pour être vu et identifié comme avion de ligne»
Un pilote de ligne «On y pense souvent, commente un pilote de la compagnie tricolore. En Afrique, nous craignons plutôt un missile au décollage et à l'atterrissage, quand nous sommes à portée d'une roquette ou d'un missile sol-air de faible portée». En phase de croisière, en général à 35.000 pieds, l'angoisse du missile laisse la place à celle d'une attaque par un avion de chasse. «Quand je survole une zone géopolitiquement chaude, j'allume systématiquement mon radar météo», confie ainsi un autre pilote interrogé par Le Figaro. Les radars militaires et civils utilisent en effet des fréquences différentes: l'utilisation d'un radar civil permet ainsi d'être identifié comme appareil civil par d'éventuels avions de chasse et donc d'éviter une bavure. «Je fais tout pour être vu et identifié comme avion de ligne au-dessus de certains pays d'Afrique mais aussi quand il nous arrive de longer la frontière de la Corée du nord, commente un pilote d'Air France. J'allume mon transpondeur mais aussi les phares»/..... /Des préoccupations qui peuvent sembler dérisoires face à une attaque militaire qui viserait un appareil civil en connaissance de cause."

Jusqu'à ce jeudi, l'espace aérien ukrainien ne faisait pas l'objet d'interdiction de vol, à l'exception de la Crimée

Les compagnies françaises sont... depuis... invitées à éviter l'espace aérien ukrainien.

Mais les autres ? 

Extraits de diverses sources d'nformation sur Internet

CRASH DU BOEING MH17 DE LA MALAYSIA AIRLINES